C's

Critique & critic

Portrait Jean Louis Borloo

Capture d’écran 2014-04-04 à 18.30.43

Portrait, Jean Louis Borloo

“Que la droite française se ridiculise autant qu’elle s’était ridiculisée sur le Pacs ! Je suis contre la discrimination. L’égalité des hommes est consubstantielle de la laïcité». La position est ferme, Jean Louis Borloo défendra le droit des couples homosexuels à se passer la bague au doigt. Une opinion arrêtée pour ce politicien aguerri, dont la ferveur sociale s’illustrait d’ordinaire en faveur de la culture et du logement.

Pour ceux qui ne connaissent de Jean Louis Borloo que la marionnette des Guignols, une bouteille à la main, une brouette pour véhicule de fonction, la surprise sera grande. Ce quadruple licencié, droit, histoire, philosophie et sciences économique, diplômé d’HEC, classé à 38 ans au rang des avocats les mieux payés au monde par le magazine Forbes, continue d’étonner.

Un parcours professionnel sans faute, les entreprises se l’arrachent à titre de conseiller externe, Jean Louis Borloo abandonne Paris, succès et fortune pour postuler à la mairie de Valenciennes, une ancienne cité minière dépeuplée. Le député raconte ; «C’était une espèce de désespoir et d’appel au secours. On me disait : “Jean-Louis, tu vas t’occuper de nous, hein ?». Elu à 76% des voix en 1989 et plébiscité les treize années suivantes, Borloo ne quittera son poste qu’en 2002, pour entrer au ministère.

«A quoi bon ! A quoi bon parler de moi ?» «Je n’aime pas me raconter», continue pudiquement le normalien dans un interview donnée au journal le Point, qui le classe en 1996 dans le palmarès des quinze meilleurs maires de France. Pourtant, il y aurait tant à dire sur la politique que l’élu mène dans sa ville d’adoption.  Des slogans «l’intégration pour la culture et la culture pour tous» et des efforts du maire pour relancer les emplois, il restera la création du festival d’action et d’aventure, la construction d’un théâtre, l’agrandissement substantielle de la bibliothèque, mais surtout, et non des moindres, le développement du tout-à-l’égout.

Les prouesses de l’ancien scout en impressionnent plus d’un, il sera nommé ministre sans discontinuer de 2002 à 2010. Son look décontracté (il lui arrive de débarquer en bermuda) et sa proximité avec le peuple en font l’un des hommes politiques les plus populaires des gouvernements Raffarin et Villepin. Les programmes sociaux dont il est l’initiateur contribuent à sa renommée. En 2005, il est à l’origine de la loi Borloo, une mesure qui vient en aide aux foyers les plus modestes qui souhaitent investir dans l’immobilier.

Aussi lorsque l’homme s’engage «à titre personnel» au coté des partisans du mariage gay en 2011, c’est avant tout dans un esprit d’égalité, affirmant que “La célébration publique de l’amour est le plus beau symbole de lutte contre la discrimination”. Jean-Louis, trop brillant, aurait pu effrayer, heureusement il y a toujours les Borloos, ces bourdes dont il est coutumier. Comme lorsqu’il a voté par erreur « contre » le mariage gay à l’Assemblée Nationale, une bévue rapidement corrigée.

Advertisements

One comment on “Portrait Jean Louis Borloo

  1. Je n ai pas vus le temps passer, encore merci pour le bon moment passe sur votre page.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Information

This entry was posted on April 4, 2013 by in Articles en français and tagged , , , , , .
%d bloggers like this: